Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Pagina 2 van 4 Vorige  1, 2, 3, 4  Volgende

Vorige onderwerp Volgende onderwerp Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  stropke op vr aug 28, 2009 1:09 pm

DESSERON schreef:
Men kan en mag geen onderscheid maken tussen Frans-Vlaams (een regionaal dialect, variant van West-Vlaams) en Nederlands (de algemeen overkoepelende cultuurtaal van alle nederlandse dialecten uit België, Nederland, Suriname en Frankrijk). De Franse autoriteiten willen geen Nederlands erkennen als schooltaal of als cultuurtaal, dat is nu eenmaal hun politiek : een stervend dialect wat zuurstof geven als alibi om zich te kunnen voordoen als democratisch land, dit terwijl ze eeuwen lang elk onderwijs in het nederlands hebben verboden en nu de taal op sterven na dood is, nu propageren ze een dialect dat buiten de westhoek door niemand wordt begrepen en waar de frans-vlamingen buiten west vlaanderen nergens mee terecht kunnen, meer nog ze zullen nooit nederlandse boeken of tijdschriften of tv programma's kunnen lezen of bekijken. Hoezeer ik ook sympathie heb voor frans-vlaanderen, het vlaamse dialect en de locale cultuur, zonder nederlands zijn jullie afgesneden van 6.100.000 andere Vlamingen en van 16.5 miljoen nederlanders. De Franse autoriteiten willen immmers NIET dat jullie zich Vlaming of Nederlander voelen, jullie zijn zogezegd Fransen, maar jullie horen bij ons, bij (West) Vlaanderen. Een compromis zou zijn om de lessen frans-vlaams aan te vullen met standaardnederlands in de hogere jaren van het onderwijsprogramma. Wie de sluwheid van de Franse autoriteiten niet doorheeft, moet eens goed nadenken hoever je komt met een dialect dat door hooguit 30.000 mensen wordt begrepen én hoever je komt met een taal die door 23 mILJOEN mensen wordt gesproken.

Goe stukje. Dus m.a.w Frakrijk heeft een stuk van Vlaanderen verovert en maakt nu gebruik van het "taalmilitarisme"om een volk van dien identiteit te bestelen. Schijbaar hebben ze in 1302 nog geen klop genoeg gekregen of was die nederlaag zo dermate frustrerend dat ze het nog niet verwerkt hebben. Taal is in Franse handen een politiek wapen tot verovering.

http://users.telenet.be/kliekeboe.vlaanderen/blauw_fr.html
http://users.telenet.be/kliekeboe.vlaanderen/blauw_vl.html
avatar
stropke

Aantal berichten : 16
Woonplaats : Limburg
Registration date : 27-08-09

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op ma aug 31, 2009 7:42 pm

Morgen begint het derde jaar van de experimentatie van het onderwijs van het Frans-Vlaams in vier basisscholen. De experimentatie duurt juist drie jaar (...).

Hieronder het affiche van de ANVT van het vorige jaar :



Er zijn vele inlichtingen op dit affiche...
Hebben jullie bemerkt wie 'officieel' steunt de ANVT ?
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Het begin van het nieuwe cursusjaar !

Bericht  Bissezeele op wo sep 09, 2009 2:21 pm

Michel Gars (leraar van de ANVT) presenteert de Frans-Vlaamse lessen (avondcursussen) op DELTA FM, de grootste radiozender in Duinkerke :
Om te luisteren : http://www.deltafm.fr/actu/actu-13943.html


In l'Indicateur des Flandres :

avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Vlaemsch leeren om beter Vlaenderen...om Vlaenderen beeter te kennen !

Bericht  Bissezeele op zo sep 27, 2009 3:31 pm

De affiche en de brochure met de lessen 2009/2010 zijn net gedrukt...en beschikbaar :







Is een mooiere slogan mogelijk ? Ik denk het niet.

"Vlaemsch leeren...om Vlaenderen beeter te kennen !"

Het is inderdaad de inzet in die zaak...en iedereen heeft het niet begrepen. Sad



Waar zijn er lessen Frans-Vlaams
in het schooljaar 2009/2010 ?
Om te weten, hieronder klikken :
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  apriethoff op zo sep 27, 2009 8:30 pm

Sorry Bissezele, ik begrijp niet wat je bedoelt Question . Het is toch prima dat er lessen frans-vlaams worden gegeven?

apriethoff

Aantal berichten : 37
Registration date : 01-03-09

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op ma sep 28, 2009 7:51 am

Natuurlijk is het prima dat lessen Frans-Vlaams worden gegeven !

Het is ook prima dat lessen Nederlands worden gegeven.

Het was juist de toespraak van de voorzitter van Yser Houck gisteren (beide talen promoten) ! Wink
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

lessen

Bericht  DESSERON op ma sep 28, 2009 5:40 pm

Bissezele schreef:Natuurlijk is het prima dat lessen Frans-Vlaams worden gegeven !

Het is ook prima dat lessen Nederlands worden gegeven.

Het was juist de toespraak van de voorzitter van Yser Houck gisteren (beide talen promoten) ! Wink

Gezien de unieke situatie in Frans-Vlaanderen kan ik lessen (Frans-)Vlaams aanvaarden, op voorwaarde dat deze op termijn leiden tot lessen algemeen nederlands. Op te merken valt dat administratieve teksten uit de 18de eeuw vaak nog in een soort algemeen nederlands werden geschreven en niet in het dialect. Het is zeer belangrijker dat de cursisten Frans-Vlaams ook Nederlandse teksten kunnen lezen en begrijpen, anders weet ik niet welke teksten ze zullen lezen gezien er zeer weinig in het dialect wordt gepubliceerd (ook niet in Vlaanderen). (al zijn er Kuitfjesboeken "tintin" in het Oostends dialect- wie voelt zich geroepen om dit in het Frans-Vlaams te vertalen ?)
avatar
DESSERON

Aantal berichten : 156
Leeftijd : 59
Woonplaats : Brugge
Registration date : 21-08-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op ma sep 28, 2009 7:09 pm

Beste geleerde kameraad,

ANVT schreef: "Vlaemsch leeren...om Vlaenderen beeter te kennen !"
Het is inderdaad de andere inzet in die zaak...

Er is een fundamenteel misverstand.

_ Ze spreken van Vlaams gevoel, Vlaamse cultuur...

_ U antwoordt als taalkundig.
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op za okt 17, 2009 7:51 am




Frédéric Devos « Je me sens bien seul »

mercredi 14.10.2009, 14:00

Trois ans bientôt que Frédéric Devos enseigne le flamand auprès des scolaires dans trois écoles publiques et Michel Gars dans une école privée.

Un apprentissage basé sur le volontariat mais surtout qui s'inscrit dans une expérimentation de l'Education nationale. Aujourd'hui, « c'est 80% d'adhésions d'enfants sur les quatre écoles », contre 60-70% il y a trois ans. Frédéric Devos, professeur des écoles depuis trente ans, s'est vu confier cette mission qui se terminera en juin. Là, deux options se présenteront : soit l'Inspection d'académie ne souhaite pas faire entrer l'apprentissage de la langue régionale flamande dans les écoles ; soit cette option est envisagée et l'académie se donnera les moyens pour que cela se fasse. Si l'Académie accepte, elle devra mettre en place un conseil académique des langues régionales.


Auprès des enfants comme pour les adultes,
Frédéric Devos a l'art de faire apprendre
le flamand tout simplement.

Le professeur est confiant. Même s'il reconnaît « je me sens seul », il souhaite que cette expérience soit officialisée. « C'est un atout pour les enfants de CE2, CM 1 et CM 2, explique-t-il qui possèdent un bon bagage pour l'apprentissage futur des langues germaniques comme l'anglais, l'allemand et le néerlandais ». « J'ai créé ma propre méthode d'enseignement pour les enfants avec l'accent sur l'audiovisuel ». Les deux premières années, « l'apprentissage était essentiellement oral avec la découverte de la sonorité de la langue et des structures verbales » explique Frédéric Devos, « cette troisième année, ils commencent à écrire, forts du vocabulaire acquis ». Ils apprennent à exprimer quelques sentiments, à écrire des phrases simples et commencent à comprendre de petit discours. Des professeurs intéressés par cet apprentissage pour leurs élèves ont suivi un stage en 2007 mais aucune autre école n'a été désignée pour l'expérimentation. Il y a de la demande, « des enseignants sont prêts ».

Hugues Dorgueil

Bron : http://www.lejournaldesflandres.fr/actualite/Dossiers/Article_du_dossier/2009/10/14/frederic-devos-je-me-sens-bien-seul.shtml
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op ma okt 19, 2009 2:16 pm

Nog een artikel over het onderwijs van het Frans-Vlaams !! Shocked




Une langue, un territoire : le défi dans l'arrondissement de Dunkerque
Cinq cents élèves à la rentrée 2009


mercredi 14.10.2009, 14:00

La Flandre revendique sa langue maternelle depuis des décennies. De nouvelles étapes en faveur d'un apprentissage se font jour. Le chemin est encore long.

« C'est principalement pour les Français que j'ai travaillé la Nouvelle grammaire pour leur apprendre la langue flamande, dans l'espérance de leur inspirer du goût et pour leur faire voir qu'elle mérite autant qu'aucune autre, une étude particulière ».

Cette phrase pourrait bien être formulée par un de nos contemporains soucieux de promouvoir les traditions et la langue. Mais, elle a été écrite par un Flamand il y a près de quatre siècles. Cet ouvrage pédagogique est écrit plus d'un siècle et demi après le rattachement de la Flandre à la France. Il fait suite à un autre fascicule, édité en 1712 à Gand, dont l'auteur J-F Van Geesdalle fait un parallèle entre la grammaire des deux langues flamande et française. Dans les siècles suivants, notamment au cours du XIXe, d'autres ouvrages verront le jour parmi lesquels des dictionnaires qui demeurent des références. Mais l'apprentissage et la transmission du flamand en Flandre française seront contrariés voire interdits dans les écoles où seul le français avait droit de cité. Il arrivait que dans les villages, au catéchisme et à l'église, le flamand soit parlé. Une langue qui résonnait encore sur les marchés hebdomadaires dans de nombreuses communes. Avec le début du XXe, les échos se faisaient plus discrets, presque désuets pour certains. Mais l'attachement à cette identité flamande qui passe par ses traditions et sa langue resta ancré pour un certain nombre qui se mirent à collecter, sauvegarder afin de transmettre cet héritage aux générations nouvelles. C'est dans ce courant discret et tenace que des hommes et des femmes se sont retrouvés et mobilisés afin que leur langue soit considérée et reconnue comme telle, voire à nouveau enseignée, transmise. A l'instar d'autres régions de France, des groupes et des associations se sont formés afin de revendiquer leurs traditions et leur langue. Un courant qui se développe en Flandre française depuis ces dernières décennies avec différentes sensibilités. « Aujourd'hui, on sort de cette image folklorique dans laquelle on nous avait confinés » avoue une présidente d'association.

Cinq cents élèves dans l'arrondissement de Dunkerque

Un nouveau tournant déterminant pour l'apprentissage du flamand est amorcé dès 2003 avec notamment les premières assises des langues régionales à Paris où des représentants de cinq associations flamandes participent. « De retour des Assises, on avait la volonté de poursuivre » confient des bénévoles qui ont vécu cet événement. Avec des élus et des associations, la volonté de se fédérer est devenue réelle puisqu'en mars 2004 était créé l'Institut de la langue régionale flamande. Le souhait d'enseigner le flamand se faisait plus pressant. Des douze cours organisés en 2004, cinq ans plus tard, ce sont 21 cours de flamand qui sont dispensés par petits groupes dans l'arrondissement de Dunkerque. Il faut ajouter les rencontres appelées « conversations » mises en place dans six communes pour la transmission orale. Ils sont réguliers à venir les participants à ces Vlaemsche konversaesjen d'Arnèke, de Bray-Dunes, Rexpoëde, Rubrouck, Volckerinckhove, Wormhout. « Un plaisir de voir nos anciens s'entretenir entre eux dans leur langue maternelle. Ils sont demandeurs et attendent souvent avec impatience ces rendez-vous mensuels » souligne l'un des formateurs, Michel Gars, de Looberghe. En 2007, après plusieurs démarches et le soutien du député de la 14e circonscription, l'Education nationale consent à titre expérimental, pendant trois ans, à une initiation du flamand selon un programme bien précis auprès des écoliers de quatre écoles (Esquelbecq, Noordpeene, Volckerinckhove et Wormhout).


George Devulder
gedurende de 'vergaering
van Rhetorykers' zaterdag

Il y a aussi cet engouement à la rhétorique chez des élèves plus aguerris. Une renaissance d'une tradition institutionnalisée aux siècles derniers à travers des sociétés dont la dernière s'est éteinte à Eecke en 1936. Mais pour ces adeptes de la rhétorique il n'y pas d'intention de création, ni de retour en arrière, mais avant tout le plaisir « de jouer avec la langue flamande », de mettre en valeur sa subtilité. Un exercice linguistique des plus conviviaux quand les orateurs racontent des histoires pleines d'humour mais toujours compréhensibles puisque l'intervenant fait toujours suivre son récit d'une traduction en français.

Quand l'Institut dresse un bilan annuel de son travail, c'est avec fierté qu'il peut annoncer les cinq cents élèves inscrits à ses cours sans compter la centaine d'écoliers qui ont acquis les bases du flamand à travers un apprentissage ludique où les enfants s'amusent à compter en flamand, à désigner des éléments de la nature qui les entourent. En cinq ans, l'Institut a fédéré les bonnes volontés.

Hugues DORGUEIL

Bron : http://www.lejournaldesflandres.fr/actualite/Dossiers/Article_du_dossier/2009/10/14/cinq-cents-eleves-a-la-rentree-2009.shtml[b]
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op di okt 20, 2009 7:47 am

De omslag Shocked van Le Journal des Flandres van woensdag 14 oktober 2009 :




De artikels die men op Internet niet vindt :







avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op vr okt 30, 2009 8:29 pm



Op de webstek van de ANVT gelezen :

Om ‘t nieuw schoolejaer, de vlaemsche lessen gaen voorwaert. In ‘t begun van d’ANVT in ‘t jaer 2004, ze waeren mee 12. Om ‘t schoolejaer 2009-2010, ze gaen nuuw 30 zyn in d’arroundyssement van Duunkerke (toet Armentiers). ‘T zyn 21 vlaemsche lessen die in 15 prochien opericht zyn, 6 vlaemsche konversaesjen en 12 vlaemsche lessen dien op schoole egeeven zyn (4 CE2, 4 CM1 et 4 CM2 in 4 schoolen : 3 puublykke schoolen en 1 lyber schoole). Uut ‘t schoole, de lessen zyn egeeven mee d’helpe van assocyaesjen of gemeenten en d’ANVT doet de Vlaemsche lessen verbeeteren.


Bron : http://www.anvt.org/component/option,com_frontpage/Itemid,2/lang,vl/
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op wo nov 11, 2009 1:18 pm

In de lokale editie van Duinkerke van la voix du nord (zondag 25 oktober 2009) :


Frédéric Devos, un ovni à l'Éducation nationale

À 48 ans, Frédéric Devos est un instituteur heureux, dont l'emploi du temps se divise à parts égales entre un poste « traditionnel » à l'école Roger-Salengro de Wormhout et un poste d'enseignant du flamand à cheval sur trois écoles.


Une petite revanche sur l'histoire, et ces années où « on a dévalorisé la langue. Il y avait une pression sociale énorme. Les gens avaient honte de parler flamand. La transmission de ce patrimoine-là n'était plus dans l'air du temps, puisque le français était synonyme d'ascension sociale. » Né à Wormhout, Frédéric Devos a pourtant « baigné dans le flamand sans le parler », grâce à ses grands-parents. « Je me suis fait l'oreille... Mais ma langue maternelle est le français », ajoute-t-il sans détour.

Avec les années, il se met au néerlandais, s'investit dans le milieu associatif auprès d'Yser Houck, qui défend la pratique de la langue flamande. L'idée d'enseigner fait son chemin dans la tête de l'instituteur. Il s'achète une méthode de flamand, « la seule disponible dans le commerce », se familiarise avec le flamand écrit. Puis se propose de donner des cours pour les adultes. « J'anime aussi une conversation en flamand avec les anciens à Volckerinckhove. Je leur transmets l'écriture. Ils m'apportent la richesse de la langue et des expressions », poursuit-il.

Inventeur
Pour organiser l'enseignement du flamand à l'école primaire, il a dû se débrouiller seul, sans aucun matériel pédagogique à disposition. L'une de ses missions était d'ailleurs de concevoir des outils didactiques susceptibles de faciliter l'apprentissage, tout en respectant le programme officiel.
L'une de ses fiertés ? Des séquences audiovisuelles à thèmes. Celle sur les couleurs dure cinq minutes mais a nécessité « une journée de boulot.
Les élèves, eux, sont ravis et bien loin de s'imaginer la « lourde responsabilité » qui pèse sur les épaules de « Monsieur Devos », pour l'instant seul professeur à enseigner le flamand en France.


Bron : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Dunkerque/actualite/Autour_de_Dunkerque/Littoral_Flandre/2009/10/25/article_frederic-devos-un-ovni-a-l-education-nat.shtml
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Het Rectoraat voorziet de voortzetting van het onderwijs van het Frans-Vlaams in het college

Bericht  Bissezeele op za jan 02, 2010 6:38 pm




"Noordpeene affirme sa culture et son identité flamandes"
mercredi 23.12.2009

Engagée depuis 2007 dans l'expérimentation de l'enseignement du flamand à l'école, Noordpeene fait preuve d'efforts certains dans la volonté de valoriser la langue flamande.


la mairie de Noordpeene affiche la couleur !
Jean-Paul Couché l'a souligné dimanche matin lors de la cérémonie des voeux. Le président de l'Institut de la langue régionale flamande ne s'inquiète pas de la future évaluation de l'Éducation nationale à Noordpeene. 54 enfants du RPI (Buysscheure-Noordpeene-Ochtezeele) apprennent le flamand. Aucun abandon n'a été enregistré depuis le début de l'expérimentation. Jean-Paul Couché s'est voulu rassurant quant à la poursuite de l'enseignement du flamand au collège : "D'ores et déjà, le Rectorat envisage la poursuite du processus au collège. Avec mes collègues de l'Institut de la Langue Régionale Flamande, nous travaillerons dès janvier sur la création du programme scolaire de 6ème et il sera prêt pour la rentrée".
Bron : http://www.lindicateurdesflandres.fr/actualite/Cassel/Noordpeene/2009/12/23/noordpeene-affirme-sa-culture-et-son-id.shtml

Het Rectoraat voorziet dus de voortzetting van het onderwijs van het Frans-Vlaams in het college...
Commentaren ? Reacties ?
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op vr jan 08, 2010 1:09 pm

Met dank aan Desseron voor de vertaling...




Een taal, een streek : de uitdaging in het arrondissement Duinkerke
Vijfhonderd leerlingen in het nieuwe schooljaar 2009


woensdag 14.10.2009, 14:00

Frans-Vlaanderen eist al decennia lang haar moedertaal op. Nieuwe stappen ten voordele van de studie zien het licht. De weg is nog lang..

« Vooral voor de Fransen heb ik de Nieuwe spraakkunst bewerkt om hun de Vlaamse taal te leren, in de hoop hen de smaak te leren kennen en om hen te laten zien dat zij evenveel verdient als elke andere, een bijzondere studie.».

Deze zin zou kunnen uitgesproken zijn door een van onze tijdgenoten, die bezorgd is om de tradities en de taal te bevorderen. Maar ze is geschreven door een Vlaming, bijna vier eeuwen geleden. Dit opvoedkundig werk is geschreven meer dan anderhalve eeuw na de aanhechting van Vlaanderen bij Frankrijk. Het is een vervolg op een ander werk, uitgegeven te Gent in 1712, waarbij de auteur Geesdalle een vergelijking maakt tussen de Franse en de Vlaamse talen. Tijdens de volgende eeuwen, vooral in de 19de, zien enkele andere werken het licht, waaronder enkele woordenboeken, die referenties blijven. Maar de studie en de overdracht van het Vlaams in Frans-Vlaanderen zullen tegengewerkt, zelfs verboden worden in de scholen waar alleen Frans mocht worden gebruikt. Het gebeurde dat er in de dorpen, bij de kathechismus en in de kerken, Vlaams werd gesproken. Een taal die weerklonk op de wekelijkse markten in talrijke dorpen. Bij het begin van de 20ste eeuw verminderde dit, raakte het bijna in onbruik bij sommigen. Maar de gehechtheid aan de Vlaamse identiteit, via haar tradities en haar taal, bleef verankerd bij sommigen die begonnen te verzamelen, te bewaren om dit efgoed over te dragen aan nieuwe generaties.

In die discrete vastberaden mentaliteit hebben mannen en vrouwen mekaar gevonden en gemobiliseerd opdat hun taal als zodanig zou worden erkend, zelfs opnieuw onderwezen, overgedragen. Zoals in andere Franse regio's hebben er zich groepen en verenigingen gevormd die hun tradities en hun taal opeisen. Een stroming die ontwikkelt in Frans-Vlaanderen sinds de laatste decennia met verschillende gevoeligheden : "Vandaag stappen we af van het folkloristisch imago waartoe ze ons hadden beperkt", bekent een voorzitster van een vereniging.

500 leerlingen in het arrondissement Duinkerke

Een nieuwe beslissende wending voor het onderwijs van het Vlaams kwam er vanaf 2003, met name de eerste vergadering van de gewestelijke talen in Frankrijk waar vertegenwoordigers van vijf Vlaamse verenigingen deelnemen "Bij de terugkomst van de vergadering, hadden we de wil om door te zetten" zeggen vrijwilligers die deze gebeurtenis hebben meegemaakt. Met verkozenen en verenigingen is de wil om zich te groepen werkelijkheid geworden aangezien in maart 2004 het Instituut van de gewestelijke Vlaamse taal werd opgericht. De wens om het Vlaams te onderwijzen werd dringender. Van de 12 cursussen georganiseerd in 2004, heeft men nu 5 jaar later 21 cursussen Vlaams die plaats vinden in kleine groepen in het arrondissement Duinkerke. Men moet er de ontmoetingen "conversaties" aan toevoegen, georganiseerd door zes gemeenten voor de mondelinge overdracht. Regelmatige deelnemers aan die "Vlaemsche konversaesjen" komen uit Arneke, BrayDunes, Rexpoede, Rubroek, Volkerinkhove, Wormhout.

"Een plezier om te zien hoe onze oudjes met mekaar babbelen in hun moedertaal. Ze zijn vragende partij en wachten met ongeduld op deze maandelijkse afspraken" benadrukt een van de organisators Michel Gars van Looberge. In 2007, na verschillende tussenkomsten en de steun van de afgevaardigde van de 14de kiesomschrijving, stemt Nationale Opvoeding toe - bij wijze van experiment- in de initiatie van het Vlaams volgens een welomschreven programma bij leerlingen van vier scholen (Ekelsbeke, Noordpeene, Volkerinckhove en Wormhout).


George Devulder
gedurende een 'vergaering
van Rhetorykers'
Bij de beste leerlingen is er ook een drang naar welsprekendheid. Een wedergeboorte van een traditie die de laatste eeuwen bestond bij verenigingen maar waarvan de laatste is verdwenen in Eke in 1936. Maar voor deze adepten van de retorica is het niet de bedoeling om iets tot stand te brengen, noch om terug te gaan naar het verleden, maar voor alles het genoegen "met de Vlaamse taal te spelen", haar subtiliteit naar waarde te schatten. Een levendige taalkundige oefening wanneer de sprekers verhalen vertellen vol humor maar altijd verstaanbaar omdat men altijd voorziet in een Franse vertaling.

Wanneer de ANVT een jaarlijks overzicht opmaakt van het werk, is het fier te kunnen aankondigen dat er vijfhonderd leerlingen zijn ingeschreven in zijn cursussen, zonder dat het honderdtal leerlingen erbij geteld wordt die de basis van het Vlaams hebben geleerd via een speelse metode waarbij de leerlingen zich amuseren door in het Vlaams te tellen, de natuurelementen die hen omringen beschrijven. Op 5 jaar tijd heeft de ANVT de goede intenties gebundeld.
Hugues DORGUEIL

Bron : http://www.lejournaldesflandres.fr/actualite/Dossiers/Article_du_dossier/2009/10/14/cinq-cents-eleves-a-la-rentree-2009.shtml[b][/quote]
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op di jan 12, 2010 7:10 pm

Nog een lang artikel in l'Indicateur over het onderwijs van het Frans-Vlaams... Shocked Ze weten communiceren bij de ANVT...



"Le flamand doit se raccrocher aux autres langues régionales"
mercredi 06.01.2010

A quelques mois de l'évaluation de l'enseignement du flamand à l'école, Jean-Paul Couché revient sur cette expérimentation Lancée à la rentrée 2007, l'expérimentation de l'enseignement du flamand aux élèves de cycle 3 (CE2, CM1, CM2) entre bientôt en phase d'évaluation.


Jean-Paul Couché, Président de l'ANVT
Le Rectorat de Lille devra rendre un avis sur l'enseignement du flamand. Puis ce sera au ministère de l'Éducation nationale de prendre position et d'ajouter ou non le flamand à la liste des langues régionales enseignées par l'Éducation nationale. Quatre écoles se sont lancées dans l'aventure, dont le RPI de Buysscheure-Noordpeene-Ochtezeele. Cela représente aujourd'hui 132 élèves. L'expérimentation a contribué au rayonnement de la langue flamande puisque à Noordpeene, comme à Wormhout des cours pour adultes ont vu le jour.
L'Institut de la langue régionale flamande ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Il vient d'adhérer à la Fédération pour les langues régionales dans l'enseignement public. Les défenseurs des langues régionales de France vont donc agir ensemble pour obtenir la reconnaissance officielle des langues régionales. A quelques mois de l'évaluation, Jean-Paul Couché, président de l'Institut de la langue régionale flamande revient sur l'expérience et dresse un bilan de ces trois années d'enseignement.

Quel bilan tirez-vous de l'expérimentation de l'enseignement du flamand à l'école ?

Pour l'Institut de la Langue Régionale Flamande, c'est une réussite et à plus d'un titre. Premièrement au niveau de la participation des familles. Globalement sur l'ensemble des trois écoles publiques et sur les trois niveaux, alors que cet enseignement est dispensé sur la base du volontariat, 65 % des familles ont adhéré avec un taux qui n'a pas faibli sur les trois années alors que l'Éducation Nationale tarde à annoncer la poursuite de l'enseignement en collège. Deuxièmement, les rencontres intergénérationnelles et les apports familiaux pour les enfants dont la famille connaît le flamand sont un vrai succès car de nombreux exemples de liens culturels au travers les générations ont été mis à profit et certains enfants viennent en cours avec des nouveaux apports linguistiques familiaux. C'est l'un des enjeux de l'apprentissage des langues régionales.

Troisièmement, les élus ont joué le jeu. Une quatrième commune a rejoint l'expérimentation en cours avec son école privée (100 % d'inscrits). Trois autres communes ont écrit au Rectorat pour obtenir l'extension de l'enseignement. D'autres attendent la validation définitive pour se lancer. De nouveaux élus parlementaires sont venus nous appuyer aux côtés de ceux qui siègent déjà au sein du Conseil d'Administration. Nous avons également l'appui d'élus régionaux. Le Pays des Moulins de Flandre apporte aussi un appui sans faille à notre action ainsi que de nombreux élus locaux.

Les communes participantes s'impliquent-elles de la même façon ?

Les implications sont diverses. Les quatre communes s'engagent sur le chemin du flamand comme il était prévu dans le dossier initial et les choses se font avec beaucoup d'enthousiasme. Wormhout appuie le Musée Jeanne Devos et sa causerie en flamand, aide financièrement la nouvelle association "Grammaire Flamande" qui s'est créée autour d'un cours de flamand pour adultes et d'un site internet bilingue. Elle a posé une signalétique flamande de la flore d'un espace vert et promeut la culture flamande au sein de sa médiathèque.

Volckerinckhove a accueilli une causerie en flamand, a aidé à financer le nouveau local d'Yser Houck où se tient désormais un cours de flamand pour adultes. Noordpeene accueille un cours de flamand pour adulte, a posé une signalétique bilingue sur la Maison de la Bataille et y a installé une partie des cartels en flamand. Elle vient d'enregistrer tout le parcours d'audioguides en flamand, installera des panneaux de chemins de randonnée dans les deux langues et a vu son Comité des fêtes créer une banderole de bienvenue bilingue flamand-français.


Frédéric Devos dans sa classe, à Noordpeene
Esquelbecq a accueilli et financé l'édition 2007de notre festival de langue et de musique flamande, nous accueille lors des nuits du livre, fait la promotion de la langue flamande dans la Maison du Westhoek, a installé des panneaux multilingues dont la langue flamande à l'entrée et à la sortie de la commune. L'action de ces quatre communes est fantastique et complémentaire. Elle ouvre la voie de ce qui doit être l'accompagnement hors les murs de l'enseignement scolaire du flamand partout en Flandre.

En quoi consiste l'évaluation par le ministère de l'Éducation nationale ?

Les critères tels que définis dans la fiche action du chargé de mission du Rectorat, Joël Sansen reprend 4 items :
1) adhésion des familles au projet (pourcentage de familles volontaires pour poursuivre l'action tout au long des 3 ans)
2) évaluation des compétences linguistiques des élèves en fin de CM2
3) implication des collectivités locales et des différents partenaires
4) demandes des écoles et des communes pour entrer dans le dispositif d'expérimentation.

Si l'évaluation est satisfaisante, l'enseignement du flamand va-t-il être généralisé, comment et à quel terme ?

Ce n'est pas l'enseignement qui sera généralisé mais l'offre car il s'agit de continuer sur la base du volontariat des familles et ce progressivement au fur et à mesure que l'Éducation Nationale sera en mesure de mettre les moyens humains en face. En France, quelle que soit la région, la question des langues régionales n'est pas une question de demande mais d'offre. Dès qu'il y a une offre, les familles adhèrent. Tous le disent : les Basques, les Bretons, les Occitans, etc...

Y-a-t-il suffisamment de professeurs formés à l'enseignement du flamand pour envisager la généralisation de cet enseignement ?

Il y a un certain nombre d'enseignants qui maîtrisent plus ou moins la langue régionale et qui ont donc des bases. Le Rectorat se doit de les recenser et de leur proposer une formation intensive pour lancer les nouveaux cours. En 2008, une session de quatre semaines de formation a été lancée.
Dix enseignants s'y étaient inscrits. Plusieurs avaient déjà les bases nécessaires pour démarrer une session en CE2. Croyez moi, tout cela n'est qu'une question de volonté de la part des autorités. Il y a suffisamment d'enseignants, d'élus et de familles convaincus pour passer de 132 élèves de flamand (chiffre à ce jour) à 500 très rapidement puis à 1000 avant 2015. Shocked Nous avons aujourd'hui la possibilité de sauver notre langue régionale en France et d'en faire une passerelle avec la Flandre Belge I love you où 1 500 000 personnes parlent le flamand occidental.

Comment s'inscrira l'apprentissage du flamand au collège ?

Nous militons pour qu'une loi sur les langues régionales soit votée afin de leur donner un véritable statut aux côtés des autres matières.
A ce jour et faute de loi, le flamand serait enseigné en langue vivante 2. Nous espérons que prochainement toutes les langues régionales ne soient plus langue vivante 1 ou langue vivante 2 mais langue régionale avec un cursus de la maternelle à l'université.

L'Institut de la langue régionale flamande aura-t-il toujours un rôle à jouer si l'enseignement du flamand est généralisé ?

Plus que jamais, je peux même dire qu'il s'agira là du deuxième étage de la fusée.

Quel sera-t-il ?

Aujourd'hui, le Rectorat de Lille n'est pas en mesure d'assurer seul la formation des maîtres et les programmes de langue régionale flamande car le sujet des langues régionales a toujours été volontairement ignoré dans la région Nord - Pas-de-Calais. Suspect Par conséquent seul l'ANVT possède les moyens de former les premières lignes d'enseignants jusqu'à ce que le relais puisse être pris par l'Éducation nationale. Il en va de même pour les programmes. Nous avons contribué à la création des bases du programme d'enseignement pour le primaire : validation des conventions orthographiques - glossaires thématiques,... par notre commission académique. De même, l'enseignant de flamand crée sur ces bases le matériel vidéo qu'il utilise dans ses cours. C'est un travail bénévole d'enseignant-militant comme cela existe dans de nombreuses régions. Nous devrons également créer le matériel pédagogique pour le collège.

Est-ce la mission de l'ANVT de créer du matériel pédagogique ?

Vous savez, les écoles bilingues Diwan en Bretagne ont vu le jour par la rencontre de familles militantes et d'enseignants-militants. Bien que les langues régionales sont entrées dans la Constitution, il faudra attendre une loi et les décrets d'application pour que l'État joue son rôle afin de sauver ce pan de notre patrimoine reconnu par l'UNESCO comme patrimoine immatériel.

L'ANVT a-t-il d'autres projets en lien avec l'enseignement du flamand ?

Nous souhaitons réfléchir à une offre d'initiation au flamand en maternelle voire même en crèche. albino Nous nous engagerons aussi dans une réflexion sur le démarrage d'un enseignement bilingue en commençant par la maternelle. Shocked Nous envisageons aussi de créer des passerelles avec des structures de promotion du flamand occidental en Belgique car c'est le même combat. Des voix de plus en plus nombreuses y demandent l'enseignement des langues régionales comme c'est le cas en France et aux Pays Bas. Mais leurs autorités sont sourdes à ces sollicitations. Comme vous pouvez vous en rendre compte, il y a de l'action pour les cinq à dix ans à venir.

Propos recueillis par
Audrey Rohrbach-Minette
Bron : http://www.lindicateurdesflandres.fr/actualite/A-la-Une/2010/01/06/le-flamand-doit-se-raccrocher.shtml
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op zo jan 17, 2010 10:11 am

De 'papier versie' van het interview (vorig bericht) van Jean-Paul Couché, voorzitter van de ANVT...
...een volledig pagina !! Shocked



http://www.lindicateurdesflandres.fr/actualite/A-la-Une/2010/01/06/le-flamand-doit-se-raccrocher.shtml
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op vr apr 16, 2010 9:11 am

Sinds enkele weken is er een nieuwe Recteur d'Académie... Ze heet Marie-Jeanne Philippe. Ze kent dus per definitie nauwelijks de problematiek van het onderwijs van onze regionale taal*... Ze is toch de persoon die officieel de beslissing zal nemen over de - enventuele - toekomst van het onderwijs van het Frans-Vlaams...in mei of juni, op het laatste moment. De experimentatie duurt inderdaad tot juni 2010...

De video hieronder behandelt een ander onderwerp (het klassement van de beste middenscholen van Noord-Frankrijk), maar er is een interview van Marie-Jeanne Philippe...

* Marie-Jeanne Philippe was Recteur d'Académie in...Besançon (Franche-Comté) tot maart 2010.
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op di mei 18, 2010 7:38 pm

la voix du nord van Hazebroek schreef:
maandag 3 mei 2010

Wanneer het onderwijs van het Frans-Vlaams in de middenscholen ?
Donderdagavond hield de ANVT een belangrijke bijeenkomst in het stadhuis van Kassel. Joël Sansen presenteerde de resultaten van drie jaar van experimentatie van het onderwijs van het Frans-Vlaams op school. "Het advies van de Recteur is positief, zowel over de methode als op de resultaten" zei hij.


Joël Sansen & Jean-Paul Couché
90% van de ouders wensen de voortzetting van het onderwijs in de middenschool. Verschillende gemeenten zijn heel wilskrachtig en zes nieuwe gemeenten wensen het onderwijs van het Frans-Vlaams in hun basisscholen. De Academie van Rijsel uitvoert tegenwoordig een telling van de docenten die het Frans-Vlaams beheersen.

Tussen de projecten is er de oprichting van een vereniging van ouders van leerlingen die tijdens de vergadering van zaterdag 22 mei in Wormhout zal worden besproken.
De uitbreiding van de opleiding in de middenschool wordt gevraagd door de leden van de ANVT. De middenscholen van Kassel en Wormhout werden aangestipt door de Recteur.
http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Hazebrouck/actualite/Autour_de_Hazebrouck/Bailleul_et_La_Flandre/2010/05/03/article_a-quand-l-enseignement-du-flamand-dans-l.shtml
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op do mei 27, 2010 3:09 pm

Le Journal des Flandres schreef:
mercredi 26 mai 2010


Evaluation de l'expérimentation scolaire
Faire reconnaître le flamand

L'évaluation a déjà commencé ainsi que les inspections dans les écoles. Ce que confirme Frédéric Devos, enseignant sur Wormhout et l'une des chevilles ouvrière du projet. (...)

L'enjeu est historique, il s'agit d'institutionnaliser la langue régionale flamande qui jusque-là n'a jamais été considérée. Cela implique pour l'Education nationale de réglementer cet enseignement sans pour autant l'autoriser puisque cela reste sur la base du volontariat de la part des familles. Le flamand n'est pas inscrit dans la liste des langues à enseigner, l'objectif pour l'Institut est bien de le faire apparaître sur cette liste, ce qui oblige une décision politique puisque seul le Ministre détient une telle décision après consultations et diverses démarches.


Joël Sansen
« Institutionnaliser le flamand est un point de départ, pas d'arrivée » insistent les intervenants dont Joël Sanssen qui ne cache pas à son auditoire les conséquences à venir et toutes les implications pour la prochaine rentrée. « Quel que soit l'avis du ministre, que faisons-nous en septembre ? Et au collège qui va l'enseigner ? Si nous l'étendons à d'autres écoles qui assurera l'initiation. Il n'est pas possible de tout faire reposer sur les épaules de Frédéric Devos. Il ne pourra pas faire face à la demande. Il faut penser à tout cela ».

En s'exprimant ainsi, l'inspecteur rassura l'auditoire en apportant une note optimiste et même surprenante suite à un recensement interne auprès des professeurs des écoles et des établissements du secondaire pour savoir lesquels parlent le flamand et s'ils souhaitent l'enseigner. Alors qu'en coulisse certains avaient laissé entendre qu'il n'y aurait quasiment personne, les premières réponses parvenues infirment les dires. « Il y a bien des enseignants du 1er et 2e degré qui se déclarent volontaires pour enseigner le flamand » affirme Joël Sanssen. Ils sont une dizaine.

Pour la question des collèges où pourrait être proposé le flamand, trois établissements seraient prêts en raison de professeurs disponibles et intéressés : l'Houtland à Wormhout mais également celui de Cassel et de Watten. Reste à savoir si cet enseignement se fera dans l'un d'entre eux ou dans les trois.
(...)
Volledig artikel :
http://www.lejournaldesflandres.fr/actualite/La_Flandre_interieure/Wormhout/2010/05/26/faire-reconnaitre-le-flamand.shtml
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op vr mei 28, 2010 7:09 pm

la voix des sports (sic) schreef:
Samedi, à la mairie, l'Institut de la langue régionale flamande, présidé par Jean-Paul Couché, a tenu son assemblée générale.

2009 a été une année particulièrement chargée avec de nombreuses manifestations destinées à pérenniser cette langue. Un nouvel espace a été inauguré à Steenvoorde, qui dispose d'un Centre de ressources documentaires désormais ouvert trois jours par semaine.

Une convention devrait être signée avec le Musée portuaire de Dunkerque pour que l'exposition permanente soit bilingue. Shocked En 2009, les membres de l'institut ont participé à diverses réunions et au colloque de la FLAREP, à l'Île de la Réunion, où l'association a obtenu son adhésion à cette fédération. Cela a permis de déposer une motion pour le flamand auprès du ministère de l'Éducation nationale.

De ce fait, « 2010 sera une année charnière », selon le président, pour envisager la validation de l'expérimentation de l'enseignement du flamand à l'école. Autres actions importantes : l'enregistrement en langue flamande des audio guides à la Maison de la bataille, à Noordpeene, initiative très appréciée par le public belge, qui est en augmentation ; ainsi que la traduction en flamand de trois rues d'un nouveau lotissement à Wormhout, à la demande de la municipalité.

Concernant la reconnaissance du flamand en milieu scolaire, les choses évoluent dans le bon sens. Joël Sanssen, inspecteur régional de l'académie de Lille, a expliqué la procédure d'évaluation qui permettra de valider l'expérimentation et de proposer l'enseignement dans les écoles, collèges, lycées, et pourquoi pas, dans les universités. L'enseignement du flamand dans les écoles, sujet tabou il y quelques dizaines d'années, serait alors une véritable révolution. (...)
Volledig artikel : http://www.lavoixdessports.com/Local/Dunkerque/2010/05/28/article_2010-une-annee-charniere-pour-l-institu.shtml
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op vr jun 11, 2010 1:46 pm

L'Indépendant schreef:
mercredi 9 juin 2010

NOORDPEENE
Langue Régionale Flamande
Une fête en flamand pour la remise des diplômes



Les élèves de Frédéric Devos lors de la remise des diplômes.
'Koekestuute', c’était le nom de la fête en langue flamande préparée par les élèves du RPI du CE2 ,CM1 et CM2 à l’attention des parents et des anciens du village . Les CM2 de la classe de Monsieur Denys ont montré ce qu’ils avaient appris durant ces trois années d’apprentissage avec leur enseignant de flamand. Les enfants ont présenté des saynètes, des chants et de la danse qui ont ravi leur public. Cette rencontre intergénérationnelle s’est achevée par la remise d’un diplôme récompensant ces trois années studieuses.
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op zo aug 08, 2010 12:21 pm

L'Indicateur des Flandres schreef:
Woensdag 21 juli 2010







avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Bissezeele op do sep 16, 2010 10:38 am

Met dank aan Desseron voor de herlezing...
L'Indicateur des Flandres schreef:


Onderwijs van het Frans-Vlaams
Geen Frans-Vlaams in het college
en geen uitbreiding naar andere basisscholen
Woensdag 15 september 2010

In dit schooljaar 2010/2011 wordt de Vlaamse taal onderwezen in vier scholen, met name in de hergroepering van de scholen van Buysscheure, Noordpeene en Ochtezeele, zoals het geval is sinds 2007 in het kader van het experiment gelanceerd door het ministerie van Onderwijs.

Terwijl de officiële vertegenwoordiger van de Nationale Onderwijs een evaluatie van het experiment heeft uitgevoerd, die positief is, hoopte de Akademie voor Nuuze Vlaemsche Taele op de voortzetting van dit onderwijs in het college en de uitbreiding tot andere scholen. Maar voorlopig wacht het rectoraat een beslissing van zijn ministerie af om het Frans-Vlaams al dan niet als regionale taal te erkennen. Status-quo dus.

"Er zijn toch aanvragen; de Sint Gowaertschool van Arneke bij voorbeeld. Steenvoorde is positief," zei Jean-Paul Couché geïrriteerd door de vorige weigeringen van het rectoraat om nieuwe scholen in het experiment te nemen. De voorzitter van het Instituut van de Vlaamse regionale taal is vastberadener dan ooit om de bevordering van de Vlaamse taal te verdedigen. 110 kinderen hebben het Frans-Vlaams drie jaren geleerd en kunnen dit niet in het college voorzetten. Leraar Frédric Devos werkt hard in samenwerking met het Instituut om educatief materiaal voor kinderen te ontwikkelen.

"Niets is zeker. Ondanks onze successen zijn er altijd mensen om te afremmen. Mevrouw Philippe (de nieuwe rector) is open voor de discussie, maar we hebben het gevoel alles opnieuw te moeten starten", klaagt Jean-Paul Couché. Met dergelijke bemoedigende cijfers weet hij dat hij nu de kwestie van het onderwijs van het Frans-Vlaams op het politieke terrein moet verplaatsen .

Hij is vastbesloten om de hulp van alle verkozenen in te roepen; lokale en nationale politici van alle partijen. Met hun steun wil hij pleiten voor het Frans-Vlaams bij het Ministerie van Onderwijs. "60% van de kinderen aan wie dit onderwijs is voorgesteld leren de regionale taal. En we hebben 100% trouw!” herhaalt Jean-Paul Couché. Een tiental docenten zou klaar zijn om les te geven in het basisonderwijs. "Alles is positief, behalve een ding: de wil van de overheid", zegt de voorzitter van de ANVT. "Ik begrijp dat het aan het ministerie van Onderwijs is om een besluit te nemen. Maar men moet niet krachtig remmen", zegt hij.

Het Instituut ontwikkelt tegenwoordig een document over het project voor de toekomst van het onderwijs van het Frans-Vlaams dat aan het rectoraat bij de volgende afspraak zal worden voorgelegd. Tegelijkertijd worden de leerlingen in de avondcursussen van de verenigingen steeds talrijker. Ze zijn nu met 500 à 600 in 25 lessen. Er waren 12 lessen zes jaar geleden. Steenvoorde, Belle en Niepkerke (Nieppe) hebben voortaan cursussen voor volwassenen.
Bron : http://www.lindicateurdesflandres.fr/actualite/A-la-Une/2010/09/15/pas-de-flamand-au-college-ni-d-elargisse.shtml
avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Freins au flamand

Bericht  Bissezeele op wo sep 22, 2010 6:55 pm

Le Journal des Flandres schreef:woensdag 22 september 2010

avatar
Bissezeele

Aantal berichten : 8819
Registration date : 24-02-08

Profiel bekijken

Terug naar boven Go down

Re: Het Frans-Vlaams in ons onderwijs systeem

Bericht  Gesponsorde inhoud


Gesponsorde inhoud


Terug naar boven Go down

Pagina 2 van 4 Vorige  1, 2, 3, 4  Volgende

Vorige onderwerp Volgende onderwerp Terug naar boven


 
Permissies van dit forum:
Je mag geen reacties plaatsen in dit subforum